Partagez sur vos réseaux sociaux :

Tel. 03 27 23 78 00
Fax : 03 27 23 78 99
Email : cdesages.accueil@cdesages.com

COORDONNÉES

Facebook :
Comité Des AGES du Pays Trithois

Rue Pierre Brossolette
59300 Aulnoy lez Valenciennes

www.cdesages.com

Les risques de déshydratation

“Les risques de déshydratation sont réels.
Pour les éviter, boire le plus souvent possible !”

Pourquoi s’hydrater ?

L’eau est indispensable à la vie. Elle est le principal constituant du corps (plus de 60% du poids total). Or, chaque jour, une quantité importante s’en échappe (transpiration, urine, respiration…). Ces pertes (2,5l/j) doivent obligatoirement être compensées pour que l’organisme puisse fonctionner normalement. L’alimentation va en procurer environ 1 litre mais c’est surtout l’eau que nous buvons qui va fournir le reste. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de boire chaque jour 1,5 litre d’eau afin d’éviter toute déshydratation.

L’eau est la seule boisson indispensable car elle étanche mieux la soif sans apport de calories. Eau minérale, aromatisée ou gazeuse, eau en pulvérisation, un glaçon pour hydrater l’intérieur de la bouche, tout compte !

Les situations à risques

Les personnes âgées sont plus à risque car au-delà de 50 ans, la sensation de soif est diminuée et retardée. Par ailleurs, leur réserve hydrique est moins importante.

Lorsqu’il fait chaud les pertes sont plus importantes donc il faut boire d’avantage. En revanche, il n’est pas question de boire moins lorsqu’il fait froid !!

En cas d’efforts physiques intenses.

En cas de pertes d’eau liées à l’état de santé (fièvre, diarrhées, vomissements, prise de médicaments diurétiques…).

Les enfants en bas âge sont également plus à risque.

Si vous n’aimez pas l’eau :

– Café, thé, tisane et infusion
– Ajouter des feuilles de menthe, un filet de jus de citron ou une rondelle d’orange, éventuellement du sirop mais quelques gouttes suffisent !
– Les aliments riches en eau (bouillon, potage, fruits, légumes)
– Les sodas et jus de fruits ne doivent être consommés qu’occasionnellement même s’il s’agit de boissons dites “light”
– L’alcool en quantité limitée ! Il favorise l’élimination de l’eau et augmente les risques de déshydratation.

Les signes de la déshydratation

– Sécheresse de la bouche et des yeux (yeux foncés, cernés)
– Diminution des urines, urines foncées
– Soif intense (attention, on observe une diminution de la sensation de soif et une perte d’appétit lors d’une déshydratation avancée)
– Perte de poids, constipation
– Diminution du tonus musculaire, crampes, fatigue, somnolence, trouble de la vigilance, persistance du pli cutané, diminution de la tension artérielle
– Augmentation de la fréquence cardiaque et respiratoire
– Aggravation de l’insuffisance rénale
– Altération de l’état général, agitation, confusion, coma
– Décès

LA MEILLEURE PRÉVENTION : L’EAU

Que faire en cas de canicule ou de grandes chaleurs ?
Rester au frais

Les périodes de canicule sont éprouvantes pour tous et toutes.
Les personnes âgées sont particulièrement menacées : elles ont besoin d’une aide et d’un suivi réguliers.
Soyons solidaires : la santé des personnes âgées est l’affaire de tous. Nous devons leur prêter attention, surtout si elles sont seules ou dépendantes.

Si vous êtes une personne âgée, isolée ou handicapée, pensez à vous inscrire sur le registre de votre mairie ou à contacter votre Centre  Communal d’Action Social (CCAS).
Vous bénéficierez ainsi d’une aide en cas de canicule.
Si vous prenez des médicaments, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant
ou à votre pharmacien.

3 RÈGLES D’OR POUR LES PERSONNES ÂGÉES
LORS DES GRANDES CHALEURS

1. SE REPOSER

Rester chez soi, réduire l’activité physique

2. LAISSER LA CHALEUR DEHORS, SE RAFAÎCHIR

Le jour : fermer fenêtres, volets, stores, rideaux
La nuit : bien ventiler
Porter des vêtements clairs, amples et légers, porter un chapeau
Rafraîchir l’organisme : douches froides, linges humides sur le front et la nuque, compresses froides sur les bras et les mollets, bains de pieds et de mains froids
Si vous ne disposez pas d’une pièce fraiche chez vous, rendez vous et restez au moins 2 heures dans des endroits climatisés ou, à défaut, dans des lieux ombragés ou frais à proximité de votre domicile

3. BOIRE BEAUCOUP, MANGER LÉGER

Boire frais régulièrement (au moins 1,5l par jour), sans attendre d’avoir soif
Repas froids riches en eau : fruits, salades, légumes, produits laitiers
Veiller à consommer assez de sel.

SYMPTÔMES POSSIBLES D’UN COUP DE CHALEUR :

Faiblesse, confusion, vertiges, nausées, crampes musculaires

IL FAUT AGIR IMMEDIATEMENT !

Faire boire, rafraîchir la personne, appeler un médecin

Si vous voyez quelqu’un victime
d’un malaise, appelez le 15


Partagez sur vos réseaux sociaux :
Ces Articles peuvent vous intéresser